le cheval

1) Historique de la Race

La race du cheval de trait Ardennais est la plus ancienne race des chevaux de trait d’Europe.

La race Ardennaise est la seule race mentionnée dès l’Antiquité. Jules CESAR lui-même en fait mention. A cette époque, des chevaux Ardennais étaient déjà présent sur le territoire des Ardennes Belges.

L’Ardennais semble avoir une place considérable lors des croisades.

Lors de la Renaissance un hommage est rendu par le maréchal De TURENNE sur les qualités des chevaux Ardennais.

C’est vers 1810, suite à la réquisition d’une grande partie de la race par NAPOLEON, qu’elle subit sont plus fort déclin.

C’est vers 1850 que les Ardennais Français et Belges sont croisé avec des étalons Flamants et Percherons pour obtenir l’Ardennais actuel avec une augmentation du gabarit, du poids, de la puissance mais aussi de la souplesse et l'énergie.

Lors de la première guerre mondiale, l’Ardennais tient un rôle très important et subit un lourd préjudice.

Mais les éleveurs réagissent, vers 1930, c’est l’époque de l’apogée du cheval de trait, l’Ardennais est considéré comme un « Laboureur-né ».

C’est vers cette période que les étalons ardennais sont très prisés comme un améliorateur de races, aussi bien à l’étranger qu’en France , grâce à lui sont formées les races Trait Comtois, Trait Auxois et Trait du Nord.

2) Le STUD BOOK

Juste après la première guerre mondiale, nait le STUD BOOK Français  de la race Ardennaise sous le contrôle de la Fédération de l’Est des associations d’élevage du cheval de Trait Ardennais.

Le Stud Book évolue et la filiale SIRE des Haras Nationaux s’occupe de la tenue du livre Généalogique et délivre les documents d’identification incluant le certificat généalogique pour chaque équidé de race Ardennaise.

Le Stud Book s’ouvre vers l’étranger et signe des conventions très rapidement avec la Belgique puis le Luxembourg. Il y a maintenant une petite vingtaine d’années avec la Suède et la dernière convention fut signée en 2016 avec la Pologne.

3) Historique de l’association

Vers les années 1925, La Fédération de l’EST des associations d’élevage du cheval de trait Ardennais regroupe l’ensemble des associations ou syndicats de l’EST de la France, ce qu’on appelle aujourd’hui le berceau de la race, géographiquement le « Grand EST »

En 1928 le grand concours régional de Charleville Mézières regroupe tous les grands élevage de l’Est de la France : ce concours régional se déroulait plus ou moins tous les ans mais dans des villes différentes, et c’est à Vittel, depuis1947, qu’est organisé le National de la race à quelques exceptions près.

Puis l’Ardennais s’implante dans le Centre et le Sud-Ouest de la France, c’est l’évolution vers l’ANR « Association Nationale de Race ».

Mr Guy LACROIX président en 1989 met en place « l’Union des Eleveurs de Chevaux de Race Ardennaise et ses dérivés et des syndicats d’éleveurs de chevaux de trait de l’Est de la France ».
L’ UECRA est née.

Sous la présidence de Brice LEROND en 2014, c’est la confirmation de l’UECRA telle que nous la connaissons aujourd’hui .

4) Les activités de l’association

L’activité principale est de promouvoir la race de diverse manières :

- Gérer le programme d’élevage.

- Tenir à jour la liste de ses adhérents et la tenir à disposition des DDT qui distribuent les PRM.

- Assurer le relationnel auprès de la SFET et de l’IFCE.

- Etablir une politique d’encouragement auprès de la SFET qui distribue les primes.

- Valider les décisions de la commission Stud-Book.

- Organiser le concours National de Race à Vittel avec la collaboration de l’IFCE.

- Assurer les relations avec les pays étranger et faciliter les échanges.

- Promouvoir, auprès des organismes de transformation de viande chevaline.

- Défendre les intérêts généraux et particuliers de ses membres.

5) Chiffre clés de l’association

175 adhérents UECRA au 26/10/2017

Situation du cheptel Ardennais en 2016 :
- 521 naissances immatriculés
- 158 étalons en activité
- 961 juments saillies

Vous aimez cette page ? Partagez-la !